Maladie

La plagiocéphalie, une tête plate

Chez le bébé, la position de sommeil influence parfois la forme de son crâne et peut même altérer la forme squelettique. Ces contraintes de pression s’exercent principalement au niveau de la partie arrière de son crâne et provoquent parfois son aplatissement. Cette déformation conduit à une tête plate appelée plagiocéphalie. Ce léger trouble touche environ un tiers des bébés.

L’os occipital en cause

Les bébés doivent être positionnés sur le dos pour dormir. Cependant, ce positionnement nécessaire entraîne parfois la plagiocéphalie. L’os occipital est en relation directe avec la colonne vertébrale, car il s’articule avec la première vertèbre cervicale, aussi appelée « atlas », tirée du nom de l’un des Titans dans la mythologie grecque et qui signifie « le porteur ».
On comprend assez facilement que des déformations au niveau de cet os occipital peuvent éventuellement modifier l’organisation de la colonne vertébrale du jeune enfant. Et d’une manière beaucoup plus générale, toutes les positions asymétriques longtemps maintenues, comme lors de l’allaitement maternel, le portage kangourou, les sièges de voiture ou le bébé porté dans le dos.
Ces positions peuvent être à l’origine de tensions musculaires et d’asymétries de pression au niveau de certaines articulations qui peuvent, parfois, perturber le développement harmonieux de l’enfant. Une règle simple pour prévenir ces tensions est de modifier aussi souvent que possible les positions de l’enfant pour éviter qu’il ne développe des troubles plus durables.
L’action des parents est importante. Par exemple, les massages de tout le corps en sortie de bain favorisent un bien-être corporel, et permettent une bonne harmonie de la croissance osseuse. Du fait de la rapidité de l’augmentation du périmètre crânien durant les six premiers mois, un dépistage précoce est crucial pour faciliter la prise en charge de la plagiocéphalie.

Comment porter un bébé ?

Les porte-bébés sont efficaces pour porter votre nourrisson, d’autant que vous préservez aussi votre dos. Le porte-bébé à attacher sur la hanche est une alternative intéressante, mais il force le bébé à maintenir seul sa tête. N’oubliez pas d’alterner entre la droite et la gauche, pour éviter de rester sur le même côté.
Le porte-bébé ventral est parfait pour ses premiers mois. Cependant, le poids du bébé vous tire vers l’avant et vous oblige à contracter les muscles du dos pour le maintenir droit. Il peut être assez vite problématique lors d’une marche prolongée. L’écharpe à bébé, très à la mode, est une autre façon de porter votre bambin en avant, mais aurait, sur le long terme, les mêmes contraintes.
Pour des enfants plus âgés, le porte-bébé dorsal est pratique pour un port de longue durée. Si vous en utilisez un, placez votre enfant assez haut, bien plaqué contre votre dos pour diminuer les contraintes qui s’exercent sur votre dos. Veillez à ce qu’il soit confortablement installé et bien protégé du soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.