Soins & Traitements

Les traitements pour une infection urinaire

L’infection urinaire est souvent constatée chez les femmes, c’est expliqué par les particularités anatomiques de l’appareil urinaire féminines. Généralement, elle est causée par des bactéries naturellement existantes dans l’intestin. Elle est sans gravité, mais il faut quand même faire attention.

Les facteurs d’une infection urinaire

Les principaux facteurs d’une infection urinaire sont :
les relations sexuelles
la grossesse et la ménopause
l’utilisation d’un diaphragme ou des spermicides
la période des menstruations
le diabète
une maladie de la prostate
l’âge

Les traitements nécessaires pour une infection urinaire

Il existe des traitements adéquats et simples pour une infection urinaire comme :

La prise d’antibiotiques

C’est la règle habituelle. Vous devez vous renseigner auprès de votre médecin ou d’un pharmacien pour ne pas vous tromper de médicaments. Les antibiotiques varient selon l’antécédent sanitaire du patient. Il y a la Fosfomycine et le Pivmecillinam pour une infection urinaire basse non compliquée, et aussi la Nitrofurantoïne, le Cefixime, le Ciprofloxacine, l’Amoxicilline ou le Triméthoprime. La durée des antibiotiques dépend d’une prise unique ou pluriquotidienne sur plusieurs jours et elle s’appuie sur le type des bactéries.

Les remèdes naturels

Les remèdes naturels contiennent :
La canneberge renferme des vertus antibactériennes. Vous pouvez la manger sous forme liquide, elle intervient sur les infections des voies urinaires.
La busserole, c’est un sous-arbrisseau identique à celle de la canneberge. Elle soulage les infections urinaires par la substance contenue dans ses feuilles, l’abrutîmes.
L’échinacée, c’est une protection pour l’organisme grâce à ses racines, car elles renferment des vertus stimulantes sur le système immunitaire notamment pour les infections urinaires.
L’ortie, même si elle est connue pour ses poils urticants, possède des propriétés diurétiques et anti-infectieuses. Leurs fleurs et feuilles sont employées traditionnellement pour irriguer les voies urinaires en cas de contamination.
Même lorsque l’infection s’estompe, vous devez terminer le traitement afin d’éviter la répétition de la maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.